En octobre 2019, j'ai particité au défi Textober : écrire une nouvelle par jour sur le thème imposé. 31 thèmes, pour 31 nouvelles.

J'ai décidé d'y ajouter une difficulté supplémentaire : ces 31 nouvelles ne devraient former qu'une seule histoire. Mais alors, quelle histoire ? Eh bien, réfléchissons... Et si deux mercenaires pas très malins galèraient dans les marais, en quête de quelque chose ? 

C'est ainsi que sont nés Ezio et Fendyr, deux frères assez peu subtils.

Je me suis tellement éclaté à écrire leurs aventures, 31 jours durant, que j'ai ensuite enchaîné sur le NaNoWriMo, un autre défi consistant à écrire un roman de 50 000 mots entre le premier et le dernier jour du mois de novembre. Et depuis... je continue !

Voici donc l'histoire des Fils du Corbeau : :)

 

De vase et d'écailles, le prologue

Le commander ? C'est Ici !

 

Couverture De vase et d'écailles Alizée Villemin

Ils en parlent :

-  Une loupiote dans la nuit : "En bref, De vase et d’écailles est une mise en bouche délicieuse qui met en scène des personnages attachants malgré leurs défauts et leur côté sombre. C’est une bonne petite nouvelle qui permet de respirer entre deux livres plus intenses ou complexes. Une vraie bouffée d’air frais et de rire."

- Lily Chagnon : "De vase et d’écailles d’Alizée Villemin est une petite aventure remplit d’humour et de dérision très amusante à lire. Les personnages sont attachants et drôles. Les deux frères prêtres-guerriers sont deux imbéciles très crédibles qui nous font rire sans tomber dans la bouffonnerie."

- Sous ma plume : "J’ai aimé les joutes verbales entre les deux frères. Elles sont fraîches, piquantes et dosées d’humour, ce qui nous fait apprécier encore plus le texte. Quand on arrive à la fin, on est déçu… déçu que l’histoire ne continue pas tout de suite. Mais ce n’est qu’une question de temps, que le prologue d’une belle aventure."